15 Rue Auber, 75 009 Paris 01 53 83 78 30

 

logo-novaa
logo-novaa

Blog

Financer sa création d’entreprise à Paris

Financer sa création d’entreprise à Paris

Les réseaux à solliciter pour financer votre création d’entreprise à Paris sont les suivants : 

  1. Paris Initiative Entreprise (PIE) 
  2. France Angels 
  3. L’ADIL 
  4. Réseau Entreprendre 
  5. Les plateformes Tudigo & Bulb in Town 

Le sommaire : 

  • Quels sont les financements pour la création d’entreprise : en général – à Paris
  • Quelles sont les aides annexes pour la création d’entreprise : en général – à Paris

Quels sont les financements pour la création d’entreprise  

Fonds propres et love money

Votre épargne est la première ressource à mobiliser pour financer un projet de création d’entreprise. Vous pouvez aussi solliciter vos proches pour obtenir des dons ou des prêts personnels. On parle de « love money ». 

Mobiliser ses fonds propres et ceux de ses proches est une démarche courante en création d’entreprise. 

Pourquoi ? 

Les banques ont pour règle d’accorder des prêts uniquement aux entrepreneurs qui financent eux-mêmes une partie de leurs besoins. Cet apport personnel (fonds propres + love money) doit représenter 30 à 50 % du coût du projet, au minimum, selon les critères bancaires habituels.

Prêt d’honneur

Un prêt d’honneur est un prêt à taux 0, attribué à l’entrepreneur à titre personnel. L’objectif consiste à augmenter son apport personnel pour répondre aux critères bancaires. En général, le montant du prêt d’honneur ne peut pas dépasser le montant de l’apport personnel. 

Dans cette configuration, le financement du projet est réparti entre le porteur de projet, le prêt d’honneur et le prêt bancaire. La répartition du financement se fait à hauteur de : 

  • 15 à 30 % du projet pour l’entrepreneur
  • 15 à 30 % du projet pour le prêt d’honneur
  • 40 à 70 % du projet pour la banque

Un prêt d’honneur est toujours attribué par une Plateforme d’Initiative Locale (PFIL), après analyse du business plan. (mettre un lien) Chaque PFIL a ses propres critères d’attribution et des montants maximums spécifiques. Certaines plateformes proposent une subvention en lieu et place d’un prêt d’honneur. Vous trouvez toutes les PFIL sur le site de France Initiative : l’organisme qui gouverne les PFIL. 

en encadré

Le prêt d’honneur à Paris – Ile-de-France

Vous sollicitez toujours la PFIL du département où se situe le siège de votre future entreprise. Si vous visez l’Ile-de-France, les PFIL sont relativement nombreuses. Vous trouvez entre autres : 

  • Paris Initiative Entreprise
  • Initiative Melun Val de Seine & Sud Seine-et-Marne
  • Scientipôle Initiative (projets scientifiques et technologiques à Paris)
  • Initiative Nord Seine et Marne
  • Initiative Seine Yvelines

Prêt bancaire

Le prêt bancaire complète l’apport personnel (constitué des fonds propres, love money et prêt d’honneur). Le taux d’un emprunt bancaire pour créer une entreprise est compris entre 2 et 7 %, selon le secteur d’activité.

Investissement au capital / business angel

Si votre projet nécessite des fonds dont le montant à rembourser serait trop lourd à supporter pour l’organisation, si votre modèle économique permet une forte croissance (modèle de startup), vous pouvez envisager l’entrée d’investisseurs externes dans votre capital. On les appelle les business angels. En contrepartie de leur investissement, les business angels obtiennent des titres financiers ouvrant droit à : 

  • une rémunération en cas de bénéfice (dividende) 
  • des droits de vote en assemblée générale (droits généralement atténués grâce à des statuts personnalisés laissant le pouvoir au porteur de projet historique

en encadré

Financer sa startup à Paris et Ile-de-France

France Angels à Paris regroupe les réseaux Club Investir IDF, Femmes Business Angels, Arts et Métiers Business Angels, Angels Santé, etc. Vous les trouvez dans les réseaux d’investisseurs, regroupés sur le site France Angels

Micro-crédit 

Un micro-crédit est un prêt à la création d’une petite entreprise (coût du projet inférieur à 15 000 €). Il est attribué aux entrepreneurs à potentiel, dont les ressources ou la situation personnelle ne permettent malheureusement pas d’intégrer les critères bancaires classiques (inscription à Pôle Emploi sans indemnité, bénéficiaire des minimas sociaux…). Le taux d’intérêt du micro-crédit est de 9 % environ. Une partie du prêt est généralement à taux 0, ce qui baisse le taux global de l’emprunt.

Vous contactez l’ADIE (Association au Droit à l’Initiative Economique) pour intégrer un parcours d’accompagnement et de financement en micro-crédit. 

en encadré

L’ADIE à Paris – Ile-de-France

L’ADIE dispose d’une antenne à Paris et de plusieurs antennes en région parisienne que vous retrouvez sur le site officiel.

Financement participatif – crowdfunding

Les plateformes de financement participatif – appelées plateformes de crowdfunding – font appel aux Internautes pour financer des projets en tout genre (projets entrepreneuriaux, associatifs ou projets personnels). 

L’entrepreneur pitche son projet sur la plateforme et suscite l’intérêt. Il propose aux Internautes des cadeaux, goodies ou des bons de commande en contrepartie de dons et micro-dons (à partir de 5 €).

Le crowdfunding permet généralement d’augmenter la capacité d’apport (remplace le love money) ou de financer un aspect précis du projet (une campagne de communication, le lancement d’un produit…). Il est souvent complété par d’autres leviers financiers.

en encadré

Le financement participatif à Paris

Les plateformes de crowdfunding sont nationales, mais certaines d’entre elles proposent le financement de projets locaux / projets de quartier. C’est le cas de Tudigo et Bulb in Town. 

Quelles sont les aides annexes pour la création d’entreprise

Au-delà du financement pur du projet, vous pouvez solliciter les dispositifs suivants d’aide à la création d’entreprise en France : 

  • L’ACRE (anciennement ACCRE) : une exonération partielle des cotisations sociales du chef d’entreprise durant les premiers mois d’exercice. L’ACRE est une aide ouverte à tous les créateurs ou repreneurs d’entreprises. 
  • Le parcours NACRE : un accompagnement gratuit au montage du business plan assorti d’un accès au prêt d’honneur auprès d’une PFIL. Pour les Parisiens et les Franciliens, le parcours NACRE est dispensé par le réseau BGE PARiF.

  • Le maintien partiel des indemnités Pôle Emploi : une aide proposée par Pôle Emploi aux demandeurs d’emploi indemnisés. Elle consiste en un maintien partiel de l’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE) en post-création, en complément des premiers revenus d’activité. Cette aide peut prendre plusieurs formes (maintien partiel ou dispositif ARCE). mettre un lien si vous avez de la ressource sur ce sujet

  • Des exonérations fiscales proposées aux créateurs et repreneurs d’entreprises des quartiers dits « prioritaires ».  Le service des impôts répertorie la liste des quartiers concernés en France. 

  • Sous condition de développer un projet innovant : le statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI), ouvrant droit à des exonérations fiscales spécifiques ainsi qu’au crédit d’impôt recherche et développement. La demande pour devenir jeune entreprise innovante est à faire auprès du service des impôts des entreprises, idéalement via l’assistance d’un expert-comptable.
  • La Banque Publique d’Investissement (BPI France) : susceptible de se porter garant pour obtenir un prêt. La BPI propose également des financements de type prêt de trésorerie, aide à l’export, etc. 

  • Réseau Entreprendre : une association d’accompagnement des porteurs de projets à fort potentiel. Le réseau octroie des dotations aux entrepreneurs les plus prometteurs. Il dispose d’antennes dans la région Ile-de-France.